Qu’est-ce qu’un TOC ?

Le trouble obsessionnel compulsif (TOC) se compose d’obsessions (associées à une anxiété ou une souffrance importante) et de compulsions (des actions qui servent à diminuer l’anxiété). Les critères pour parler de TOC sont les suivants.
Il faut des obsessions et/ou des compulsions pour parler de TOC. Les obsessions sont des pensées, qui persistent et qui sont ressenties comme intrusives par la personne, c’est-à-dire qu’elle préférerait, si elle le pouvait, ne pas y penser, la personne considère aussi que son obsession n’est pas appropriée, ou exagérée. L’obsession entraine beaucoup d’anxiété et de souffrance. Ce ne sont pas simplement des préoccupations excessives concernant des problèmes faciles à résoudre dans le quotidien, la personne a le sentiment que c’est très compliqué. La personne fait des efforts pour ne pas y penser ou pour penser que ce n’est pas grave, mais elle n’y arrive pas, cela ne fonctionne pas. La personne reconnait que ces pensées sont les siennes et pas celles de quelqu’un d’autre.

toc

préoccupation excessive

toc

obsession

Les compulsions sont des actions qui peuvent être visibles ou bien se dérouler dans la tête de la personne, comme le fait de se laver les mains, d’ordonner les choses, de vérifier que certaines actions ont bien été faites (conduire, écrire un mail, ne rien avoir oublié), les actions sont répétitives, et la personne a le sentiment qu’elle n’a pas le choix, qu’elle doit recommencer car il existe un risque qui persiste.  La personne répète le geste ou l’action dans l’espoir de se sentir mieux. La personne a parfois conscience que c’est excessif et irraisonné. Les obsessions et les compulsions prennent plusieurs heures dans la journée, font perdre du temps, l’empêche de profiter de sa vie personnelle ou nuisent à son travail.

Comment dépasser ses TOCS ?

La psychothérapie peut aider une personne à mieux gérer certaines pensées, modifier certains comportements et émotions. La psychothérapie pour une personne qui rencontre un TOC travaille à la fois sur les situations qui entrainent l’apparition de pensées désagréables pour le patient et un sentiment de détresse, et sur les actions qu’engage la personne pour se rassurer ou limiter ses émotions négatives, diminuer son anxiété dans ces situations.  En tant que psychologue, je vous accompagne pour faire face à ces situations dans la vie réelle, si nécessaire je peux vous aider à vous préparer en imaginant d’abord les situations. Le but est de développer de nouvelles stratégies pour faire face à ce qui suscite des pensées désagréables et de l’anxiété. Les idées obsédantes concernent tout un chacun. Lorsque les idées obsédantes entrainent une perte de temps importante (plus d’une heure par jour par exemple), qu’elles sont associées à une détresse importante ou sont handicapantes, il peut dans certains cas s’agir d’un trouble obsessionnel-compulsif qui concerne 2 à 3% des personnes. Le trouble obsessionnel-compulsif est un trouble très fréquent, c’est même le plus fréquent après les phobies, les difficultés à consommer modérément des substances et la dépression.

Psychologue à Clermont-Ferrand

Je suis psychologue à Clermont-Ferrand (63100) et aussi psychothérapeute. N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez prendre rendez-vous. Si vous habitez à Cournon, Royat, Durtol, Ceyrat (et autres villes proches etc.) je peux vous recevoir à mon cabinet situé 29 rue des Chandiots à Clermont-Ferrand (département du Puy-de-Dôme).
Je peux vous proposer une consultation en matinée, dans l’après-midi ou en début de soirée.
Les honoraires sont de 60€ par consultation. A ce jour la plupart des mutuelles proposent de prendre en charge au moins quatre consultations chez un psychologue, je vous recommande de prendre contact avec votre mutuelle.