Psychologue à Clermont-Ferrand : thérapie cognitive basée sur la pleine conscience

Je suis psychologue à Clermont-Ferrand. Si vous rencontrez des difficultés dans votre quotidien et que la thérapie basée sur la pleine conscience vous intéresse, nous pouvons convenir de nous rencontrer afin de faire le point sur votre situation. Les premiers entretiens nous aideront à préciser votre problème et vérifier si ce type de thérapie peut vous convenir.

La thérapie basée sur la pleine conscience débute toujours par une analyse du problème que vous rencontrez. Cette étape s’intéresse à vos comportements, pensées, émotions, vos relations, votre personnalité. On va prendre le temps de comprendre pourquoi les problèmes que vous rencontrez persistent dans le temps. Ensuite nous établissons ensemble des objectifs personnalisés, précis et concrets à partir de votre liste de problèmes. Comme dans toute thérapie construire une relation de qualité patient-thérapeute est un des ingrédients les plus importants. L’équipe est formée par le patient et le thérapeute qui joue un rôle de guide. Le thérapeute s’efforce de comprendre les difficultés du patient en faisant preuve d’empathie, il reformule ce qu’il a compris au patient régulièrement.

Dans l’histoire des thérapies comportementales et cognitives  (TCC) il y a trois étapes. Au début dans les années 1950-70 les spécialistes se penchent sur vos comportements, vos actions, comment vous apprenez de nouveaux comportements en fonction du contexte, en fonction des conséquences de vos actions. A partir de là ils développent des méthodes pour dés-apprendre des comportements qui font souffrir. Durant cette étape de l’histoire apparaissent trois outils : mettre la personne progressivement en situation face à ses difficultés, demander à la personne d’agir d’une certaine manière, proposer à la personne d’apprendre des nouvelles manière d’agir en imitant un modèle.
Ensuite dans les années 1970-90, les spécialistes s’intéressent aux pensées qui accompagnent les comportements, ce que vous vous dites dans votre tête, le petit discours intérieur. Ils considèrent que si on continue d’agir d’une manière qui fait souffrir, il faut aussi modifier ce discours intérieur. Ils développent l’idée que des modèles, des schémas composés de croyances et d’émotions qui se construisent dans l’enfance et l’adolescence ont une influence sur la manière dont on perçoit le monde, les autres et soi-même. Durant cette étape de l’histoire apparaissent plusieurs outils : apprendre à la personne que le petit discours intérieur influence la manière dont on ressent la situation et nos actes, identifier les pensées qui sont pénibles, penser autrement, découvrir d’autres manières de penser, organiser ses actions en les divisant en petites tâches, les erreurs de raisonnement, les schémas (croyances).
La troisième étape de l’histoire  voit naitre de nombreuses nouvelles approches (thérapie cognitive dialectique, thérapie cognitive basée sur la pleine conscience, thérapie comportementale et cognitive contextuelle ou thérapie d’acceptation et d’engagement, thérapie métacognitive). Le point commun est qu’elles mettent l’accent sur le fait d’accepter certaines pensées et émotions, et de faire l’expérience de la pleine conscience.
Quand on commence à apprendre à penser autrement, on est obligé de passer par une étape où on passe plus de temps à penser de manière négative. La plupart des personnes essayent d’éviter les pensées négatives, malheureusement cela ne marche pas et c’est souvent épuisant. Pour accepter ses pensées et vivre la pleine conscience il est nécessaire passer par l’étape de penser…
Les techniques d’acceptation et de pleine conscience peuvent vous être proposées si vous avez déjà essayé d’autres thérapies qui ne vous ont pas soulagé. Le but n’est plus d’apprendre des nouveaux comportements ou de remplacer ses pensées.
La thérapie d’acceptation et d’engagement permet de mettre de la distance entre vous et votre discours intérieur, ou vos émotions (comme la tristesse, la colère), afin que vous vous sentiez mieux au quotidien.
La thérapie basée sur la pleine conscience, permet aux personnes qui ont vécu plusieurs dépressions dans leur vie de prévenir ou d’éloigner les rechutes, apprendre à

(La technique qui consiste à demander aux personnes de se mettre progressivement en situation face à ses difficultés devient une technique qui permet à la personne d’agir pour accomplir des projets importants.)

Exemple de plan pour l’organisation des séances
au sein du cabinet de psychologie situé à Clermont-Ferrand

Chaque personne étant différente les étapes ne sont pas identiques.
Il s’agit uniquement d’un exemple.

  1. Définir précisément le problème que vous rencontrez,
  2. Comprendre vos difficultés en termes de confiance, estime de soi, affirmation de soi,
  3. Définir ensemble des objectifs,
  4. Evaluer si des traitements complémentaires sont opportuns,
  5. Information sur la confiance en soi, l’estime, l’affirmation de soi,
  6. Tâches d’observation, éventuellement jeux de rôle,
  7. Petits exercices progressifs de mises en situation dans la vie réelle,
  8. Feedback (retour et analyse) concernant les mises en situation,
  9. Aborder d’autres problèmes qui peuvent vous empêcher de mettre en place les exercices dans le quotidien,
  10. Consolider le travail effectué pour prévenir les rechutes

Psychologue à Clermont-Ferrand

Je suis psychologue à Clermont-Ferrand (63100) et aussi psychothérapeute. N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez prendre rendez-vous. Si vous habitez à Malintrat, Ménétrol, La Roche Blanche (et autres villes proches etc.) je peux vous recevoir à mon cabinet situé 29 rue des Chandiots à Clermont-Ferrand (département du Puy-de-Dôme).
Je peux vous proposer une consultation en matinée, dans l’après-midi ou en début de soirée. Consultez mon agenda sur Doctolib. Vous pouvez aussi lire la page concernant l’anxiété excessive en général.

Peut-être rencontrez-vous d’autres problèmes comme de l’anxiété excessive qui accompagne parfois un manque de confiance en soi. Je vous propose de consulter dans ce cas la page relative à l’anxiété excessive. Si vous souhaitez avoir plus d’informations concernant les consultations vous pouvez lire la page décrivant le cadre des entretiens.